Accueil | Contact | Plan du site | Connexion

Abonnez-vous à nos alertes par courriel

Trouvez votre OBV...

Documents du ROBVQ

Documents des OBV

Autres documents

Le ROBVQ mettra en oeuvre le plan cyanobactéries du MDDEP

   

Auteur

, le 29 Mai 2007

Résumé

Au moyen du budget de 890 000 $ versé pour cette année, le ROBVQ et les 33 organismes de bassin versant (OBV) du Québec priorisés dans la Politique nationale de l'eau mettront en oeuvre d'ici au mois de décembre un premier plan dÂ’action en 5 points contenu dans 2 volets.


Au moyen du budget de 890 000 $ versé pour cette année, le ROBVQ et les 33 organismes de bassin versant (OBV) du Québec priorisés dans la Politique nationale de l’eau mettront en oeuvre d’ici au mois de décembre un premier plan d’action en 5 points contenu dans 2 volets:

Volet 1 : Sensibilisation

  1. Réalisation d’une campagne de sensibilisation et de distribution d’information auprès des municipalités locales, des MRC et des associations de riverains.
  2. Création, planification et dispense d’une formation spécialisée auprès des OBV, des municipalités locales et des MRC.

Volet 2 : Prévention

  1. Mise en oeuvre d’un plan d’action visant à détecter et rapporter les inflorescences des cyanobactéries.
  2. Mise en oeuvre d’actions locales à l’échelle des bassins versant visant à diminuer la charge organique et ainsi contrer la prolifération des cyanobactéries.
  3. Réalisation d’une campagne majeure de plantation en bande riveraine sur les bassins versants des lacs ayant connu un épisode de présence de cyanobactéries en 2006.

Pour assurer le financement de la mise en oeuvre de ce plan à l’échelle des bassins versants, le ROBVQ attribuera, en fonction des critères établis par le MDDEP, un budget spécifique :

  • A chacun des 33 OBV membres du ROBVQ et priorisés par la Politique nationale de l’eau, pour la mise en oeuvre du point 1 du volet sensibilisation.
  • A chacun des OBV membres du ROBVQ, pour chacun des lacs situé sur son territoire ayant connu un épisode de cyanobactéries en 2006 recensé par le Ministère du Développement durable de l’Environnement et des Parcs (MDDEP), et possédant une prise d’eau dont le traitement contre les cyanobactéries est qualifié d’inefficace ou de moyen selon le MDDEP
  • A chacun des OBV membres du ROBVQ, pour tous les autres lacs situés sur son territoire ayant connu un épisode de cyanobactéries en 2006 recensé par le Ministère du Développement durable de l’Environnement et des Parcs (MDDEP).

« La problématique des cyanobactéries est complexe. Elle nécessite une expertise locale adaptée à l’interaction des différentes problématiques à l’échelle des territoires hydrographiques. Les organismes de bassin peuvent fournir cette expertise. » a déclaré Jean Landry, président du ROBVQ.

« La mise en oeuvre de ce plan cyanobactéries n’est que la première marche d’un escalier que nous devons gravir pour améliorer la qualité de l’eau de nos lacs et rivières, et nous sommes au moins dans la bonne direction », a t-il précisé.

Rappelons que le ROBVQ représente 38 OBV dont le mandat est d’implanter la gouvernance et la gestion intégrée de l’eau par bassin versant en regroupant l’ensemble des acteurs de l’eau d’un territoire hydrographique, et en élaborant et coordonnant la mise en oeuvre d’un Plan directeur de l’eau dont plusieurs actions concernent les cyanobactéries.

- 30 -

 

Source : 

Nicolas Hamelin | ROBVQ 
Communications | formations 
(418) 521-3878 ( #7216) 

Pour information : 

Jean Landry | ROBVQ 
Président 
(418) 821-7056 


Cette page a été mise à jour le lundi 03 février 2014. | XHTML 1.0 | Respect de la vie privée | Crédits et reproduction